Mobilisation contre Boko Haram: lettre d’un combattant du BIR depuis le front

Mobilisation contre Boko Haram: lettre d’un combattant du BIR depuis le front

C’est à une connaissance qui est allée au combat au Nord-Cameroun que j’ai adressé un ultime message de soutien. Révoltée d’apprendre pour la énième fois que Boko Haram avait sévit dans la ville de Fotokol : près de 300 morts dont des innocents, des soldats tchadiens et camerounais. Je me suis décidée, certaine qu’il n’était peut-être pas au courant ainsi que les autres soldats à ses côtés, à lui faire savoir que nous, jeunes camerounais, nous étions derrière eux. Que nos prières les accompagnent tous les jours, pour eux, pour les habitants du Nord, pour le pays. Nous essayons tant bien que mal, tous les jours, de faire du bruit avec ce qu’on a, à travers des marches de mobilisation, des relais d’information et des messages de soutien sur les réseaux sociaux, afin que l’ennemi sache qu’en face de lui, il a non seulement le BIR du Cameroun et l’armée tchadienne, mais aussi tous les Camerounais, peu importe dans quel coin du globe terrestre ils se trouvent.

lettre au soldat« J’espère que tu vas bien. On n’arrête pas d’avoir des nouvelles du Nord. Des bonnes et des pas bonnes… ça m’inquiète En tout cas, je tenais à te dire que je suis de tout cœur avec toi, avec les autres combattants à tes côtés. Que Dieu vous protège là-bas et vous donne la force de vaincre l’adversaire. Je voulais aussi que tu saches et que tu dises aux autres soldats que les Camers vous soutiennent à fond. C’est vrai que ça aurait été mieux d’être sur le terrain mais à défaut on essaye de partager les infos et les messages de soutien sur Internet et à travers les médias. Ya eu une marche à Paris, à Rome, au Canada, aux States pour vous soutenir. On est avec vous, en pensée, en prières….Il n’y a pas un jour qui passe sans qu’on mentionne ce qui se passe au Nord. Nous les Camerounais on est derrière vous. Courage couzo. Sois prudent là-bas.

Grooooos bisouuuus »

J’ai eu peur un instant après avoir envoyé ce message. J’ai attendu des heures… Mais il m’a finalement répondu :

Lettre du BIR« Ça me va tout droit au cœur, c’est très chaleureux ce que les autres et toi vous faites. Je ne manquerai pas de dire aux autres combattants le soutien que les camers de la diaspora manifestent à travers les marches dans les pays que tu as cités plus haut. Tenez-vous tranquilles, nous n’aurons aucun esprit de recul devant ces gens sans foi ni loi. Nous n’avons jamais cédé une infime partie de nos terres à ces terroristes, malgré quelques pertes en vies humaines dans nos rangs. Bien convaincus que nous combattons pour la cause juste et que le Seigneur des armées est notre bouclier et notre cuirasse, qu’il nous donne sagesse et force et qu’il dispose l’ennemi en notre faveur, nous nous battrons jusqu’à la dernière cartouche jusqu’à épuisement complet de nos capacités et un jour sûrement nous fêterons notre victoire.

Transmets en retour à tous, nos remerciements les plus sincères.

May God bless you all.

Un combattant au Nord-Cameroun »

J’ai tenu à partager ceci avec tout le monde afin que tous sachent que nos frères au front là-bas au Nord sont bien conscients de ce qu’ils font et son bien déterminés à protéger notre pays.

Continuons de soutenir notre armée, continuons de les porter en prière, et ainsi ils seront toujours plus motivés et déterminés à veiller sur nous et notre pays le Ndolèland!

Une Ndoléaise…

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè