Mani Bella en guerre contre le Ndjansang!

Mani Bella en guerre contre le Ndjansang!

Depuis quelques semaines, la chanteuse de Bikutsi multiplie les sorties digitales en faveur de la ntcham contre La dépigmentation. Mani Bella s’érige désormais comme une véritable militante et pilier de la lutte contre le Ndjansang dans le milieu du Show Biz Kmer. Elle affirme être désormais un produit « bio ».

Le plus Ndolè dans tout ça, c’est qu’avant de commencer à exhorter les autres femmes noires à abandonner le grattage, Mani Bella est elle-même passée par la case dé-ndjansatisation, prêchant ainsi par l’exemple et un trop plein d’assurance.

A voir ses comptes sur les RS, on constate que la chanteuse de Bikutsi est vraiment à fond la caisse dans son way! La go mène une véritable bataille, une campagne active de sensibilisation et de motivation pour l’arrêt du Ndjansang. Elle qui s’affiche désormais très fière d’avoir pu arrêter de détruire sa peau, se vante même de pouvoir ainsi avoir l’espoir d’entraîner avec elles certaines de ses confrères chanteuses de Bikutsi, à l’instar de Coco Argentée.
Nous qui croyions encore que leurs teints-là étaient naturels, ils semblent que la mougoutisation ait été créée pour les Mbouts comme nous. Le mal est profond et beaucoup de chanteuses en sont concernées finalement .

Alors que les spécialistes détecteurs de buzz et d’angoisement sur la toile se sont déjà assis sur cette nouvelle position de Mani Bella pour l’analyser et en dénoncer la teneur buzzatique, la belle a vite fait de revendiquer son activisme comme purement conscientisant. Il ne serait en aucun cas un prélude à une sortie de single ou d’album, affirme-t-elle. Cette année, Mani Bella n’a dans son agenda que de belles collaborations qu’elle n’hésite pas à valoriser sur ses plateformes. Affaire à suivre…

Cette initiative ainsi que le courage dont elle fait preuve sont à saluer dans un contexte comme le nôtre où certains sujets demeurent encore tabous. Mais même si Mani Bella avec cette campagne, est comot des sentiers battus ndoléais et a apporté une nouvelle dynamique et fraîcheur dans le style de communication des artistes Kmers, il n’en demeure pas moins qu’on se demande encore quel a été l’élément déclencheur de cette prise de conscience et surtout de ce courage à reconnaître publiquement son ndem? Est-ce la prépa de la sortie d’un projet l’année prochaine? Un pb de santé? Un manque de moyens? Le besoin de rafraîchir son image pour le public, qui la mettait déjà un peu aux oubliettes? Ou encore tout simplement un changement de « style »? Surf sur la tendance? Etc. Des raisons il peut y en avoir pléthore, toujours est-il que la Mani gère son show avec tact et espièglerie.

Bon courage à Mani Bella dans cette nouvelle aventure, dans laquelle elle est tout aussi belle qu’avec son Ndjansang. Après, arrêter le Ndjansang devrait être une démarche personnelle et non pas un motif de fierté, car chacun ayant ses motivations personnelles, étant libre de disposer de son corps comme il l’entend et surtout parce que le naturel est un acquis inné et non pas une réalisation, un objectif à atteindre, un défi à relever. Personne ne devrait attendre de recevoir un diplôme parce qu’elle a « réussi » à arrêter le Ndjansang. Par contre, sensibiliser en recentrant le débat sur les vraies causes et conséquences de ce fléau demeure une action salutaire.

La nouvelle Mani Bella Bio, assumant difficilement son nouveau visage comme elle l’avoue elle-même…

Maintenant espérons qu’après le Ndjansang, la belle chanteuse se lance sur le sentier du make up à outrance. On espère d’ailleurs qu’elle aura mis la pédale douce dessus pour sa participation aux Clés de Fort Boyard dont le tournage s’est fait les 20 et 21 juin derniers et lors duquel elle a promis, en bonne Lionne Indomptable, de représenter proprement le Ndolèland!

Blague réalisée par un internaute sur l’évolution du Ndjansang de Mani Bella

Alors la Mani Bella, vous la préférez avec ou sans son Ndjansang ?

——————
Autres articles intéressants sur « Mani Bella »

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè