Les vertus médicinales du ndolè

ndoleLe Ndolè n’est pas seulement le plat préféré et le plus populaire du Ndolèland, mais c’est aussi une plante qui peut faire des merveilles sur les malades.

Arbuste sauvage de la forêt équatoriale, endémique dans les régions humides montagneuses de l’Afrique du centre et de l’ouest, c’est surtout une plante cultivée dans les exploitations de polyculture et dans les jardins familiaux au Cameroun, mais aussi au Nigeria où il est appelé «Bitter Leaves» pour ses feuilles assez longues et plus ou moins larges et amères. La plante aide également à stabiliser les sols, en particulier sur les pentes.

Au Congo Brazzaville, chauffé, le jus extrait du «longobololo» (en lingala) devient un médicament contre la malaria. Sa consommation est aussi recommandée à titre préventif. Plante aux vertus thérapeutiques contenant des protides, des lipides et des vitamines, ses feuilles et ses racines sont utilisées dans le traitement des parasites intestinaux, des menstruations douloureuses ou des maux de tête persistants.

A l’hôpital traditionnel de Keur Massar, au Sénégal, les « Vernonia » entrent dans la composition de nombreux remèdes. Selon des recettes de grand-mère, dans le département du Mbam et Inoubou au Cameroun, le liquide tiré de ses feuilles, utilisé pour la purge, est efficace pour le nettoyage gastrique. Le Vernonia hymenolepis est utilisé en médecine comme remède pour la pneumonie, et le jus des feuilles broyées sert à traiter la diarrhée chez les bébés, ainsi que la jaunisse. Au Kenya, la décoction de racines s’emploie comme purgatif et pour traiter les douleurs abdominales.

Feuilles de ndolè lavé

Feuilles de ndolè lavé

Le ndolè est aussi utilisé pour le traitement des blessures (la feuille chauffée appliquée sur une blessure a la réputation d’arrêter le saignement.). Des décoctions de ses feuilles servent dans le traitement de la fièvre, de l’hépatite et de la toux. D’autres lui trouvent des vertus comme laxatives, d’autres encore affirment qu’il favorise la fécondité. Les feuilles du ndolè sont aussi employées contre la gale, les maux de tête et d’estomac.

Les humains, mais aussi les chimpanzés, ingèrent la moelle amère de le « Vernonia amygdalina » pour lutter contre les infections intestinales dues aux nématodes. Au Zimbabwe, on utilise l’infusion de ses racines pour traiter des infections sexuellement transmissibles. La même y traite la fièvre et la diarrhée, et les fleurs séchées de ndolè s’emploient contre les troubles d’estomac.

Le Vernonia amygdalina est également utile pour lutter contre les maladies des plantes. La cendre tirée de ses branches sert à lutter contre les champignons transmis par les semences (Curvularia, Aspergillus, Fusarium et Penicillium spp.), améliorant ainsi la viabilité des graines et leur capacité de germination. Cette plante est aussi employée comme substitut du houblon dans la production de la bière. Et, selon certains naturopathes, son usage est approprié dans le traitement des rhumatismes ou encore du diabète. Autant de vertus qui pourraient justifier son nom de «plante guérit-tout».

Partager cet article :

un commentaire

  1. lessa
    22 octobre 2016 at 16 04 22 102210 Répondre

    Bonsoir
    pour les amoureux du sexe(succer le sexe); il est fortement recommandé de macher au moins 3 feuilles de ndole amere dès la fin de la scène: gueri l’hépathite virale
    MERCI

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè