Les divers de Div : 10h Top Chrono pour kiffer Mister D.

Les divers de Div : 10h Top Chrono pour kiffer Mister D.

Depuis 3 semaines environ, les emmerdes s’accumulent dans ma life. 🤦🏾‍♀️ Heureusement qu’il y a des témoins cette fois parce que quand je dis souvent que ma vie est « spéciale », il ne m’arrive que des trucs chelous qui arrivent rarement ou pas du tout aux autres, on me taxe de mytho, exagératrice et j’en passe…

Bref hier c’était le summum. J’me suis retrouvée avec un pb qui aurait pu me coûter la vie et qui m’a mise dans une situation extrêmement compliquée et onéreuse. J’étais désemparée et au bord des larmes…
Heureusement que ma bouche ne sait pas que pousser des coups de gueule. Je l’ai ouverte et j’ai chercher de l’aide dans un contexte et un environnement très particulier : le marché de St Denis pour ceux qui connaissent. Un mois plus tôt, j’y échappais à une agression. Avec ce fait nouveau, j’ai eu de quoi me faire flipper pour de bon avec ce marché.

Bref dans mon désespoir et ma recherche d’aide, on me ramène celui que j’appellerai ici Mister D. Au 1er abord (naturellement) j’ai flippé, j’ai hésité à le suivre, j’ai fait tout un cinéma dans ma tête à son sujet (braqueur, violeur, coupeur de tête, feyman et j’en passe… 😰). Bref rien de positif surtout que je m’apprêtais à descendre (avec lui) dans un parking obscur et plutôt mal famé du célèbre marché.

Toute façon, j’avais pas le choix. J’ai fait une brève prière dans ma tête et j’me suis lancée. A peine arrivée au parking où je fiaais même de sortir mon tel de peur que ça n’aiguise son potentiel appétit de « braqueur », j’ai directement engagée une sorte de pitch très technique d’avertissement (lol), genre « Cousin, abeg moi j’ai failli me faire agresser ici récemment donc pas très à l’aise, je suis sur le qui-vive le feu sort. » >>>> Traduction : Ne tente pas de faire l’erreur ici! Ma sirène est prête dans ma gorge. Tu m’effleures seulement, je crie. Je suis prête. Lol

Bref je ne savais pas encore que j’allais finir par passer toute ma journée avec cet inconnu, qui finirait par détruire avec douceur toutes mes défenses.

Mister D m’a consacré (sacrifié) sans rien demander toute sa journée. Il a été un incommensurable soutien, un protecteur, une aide et un appui sans faille. On a galéré ensemble, trimé ensemble, souffert dans Paris ensemble… malgré sa condition, sa réserve, sa relative timidité vis-à-vis de moi, il a tenu à rester avec moi jusqu’au bout. Sans lui, je n’aurais sûrement pas tenu. Plusieurs fois j’ai été au bord des larmes, de la crise de nerfs, de la crise de panique… il était toujours là pour me rassurer et se démerder pour faire apparaître un petit sourire sur mon visage triste.

Mister D est un jeune homme de la même tranche d’âge que moi mais d’une caste sociale différente avec un parcours à l’opposé du mien. C’est un homme que j’ai trouvé très beau physiquement, le genre qui paré d’un simple costard, n’aurait rien à envier aux nombreux prétentieux et moches ingénieurs et cadres que je connais. (Des sorciers 😒). Plus encore, je lui ai trouvé un cœur et une âme magnifique… il m’a poussé à le regarder avec un autre œil (ce qui n’était jamais arrivé auparavant et que je n’aurais jamais cru possible). Maintenant je ne sais pas si son immense gentillesse et sa dévotion étaient plus liées au fait qu’il était intimidé par moi ou plutôt à sa vraie personnalité.
Il avait du mal à me parler, car très réservé sur sa vie et son parcours… il se sentait aussi un peu acculé par ma mitrailleuse journalistique (lol), curieuse et essayant de créer un climat de confiance, je le pulvérisais de questions, le gars n’arrivait pas à suivre. Visiblement fatigué par les aléas de la vie, le joli visage triste, peinait à s’exprimer dans la langue de Molière et n’osait pas me poser trop de questions en retour. Mais en bon mec, il aura quand même réussi à me dire qu’il me trouve très belle (alors que j’étais même pas prête lol), sympathique et qu’il apprécié ma personnalité. Il a même profité pour faire quelques petites allusions mais en bonne technicienne de la drague, je l’ai vite fait remis sur les rails de l’objectivité lol.

Mais je vous avoue qu’il m’a beaucoup fait réfléchir. 10h passées seule avec cet homme m’ont beaucoup perturbée. 10h de notre Secret Story parisien. 10h pour me faire chambouler le cerveau.

J’me suis demandée pourquoi la vie est aussi injuste. Pourquoi les classes sociales nous opposent-elles autant? Pourquoi un homme doit-il se sentir inférieur à un autre juste parce qu’il ne dispose pas des mêmes chances, des mêmes opportunités, des mêmes moyens de subsistance?
J’me suis demandée pourquoi le poids du jugement de la société et de la famille en particulier influence t’il à ce point nos choix de vie?
Anyway pour finir, en me séparant de cet homme, curieusement j’étais certaine que nous garderions le contact, qu’il ne dérogerait pas à la loi des hommes noirs (pour ceux que ça intéresseraient, Mister D est ivoirien): il ne manquerait surtout pas de me demander mon nr surtout que j’avais été dépendante toute la journée de lui et jusqu’à cette heure tardive de la nuit; surtout aussi que je partais seule mais j’aurais encore pu avoir besoin de son aide. Mais Mister D ne m’a rien demandé. 😳 Tristement et toujours sur la réserve, il m’a dit aurevoir et souhaité « Bonne chance ». 😳😳😳
Pour la première fois de ma vie, j’ai dit à un mec: « Mais, tu ne me demandes pas mon nr? » loool et avec une insistance et un déroutement à peine masqués. Lol 🤦🏾‍♀️ Avec un petit sourire penaud (j’ai pas compris pourquoi), il m’a répondu : « Je croyais que c’était juste pour ton problème de xxxx… ». 😳😳😳😳 Et là, il a gagné tout mon respect, ma sympathie et il a fait fondre mon cœur… Je lui ai littéralement imposé de prendre mon nr sans manquer de lui dire que je le trouvais bizarre comme garçon lol.
Je suis rentrée chez moi le cœur léger, apaisé, ayant oublié mon horrible aventure qui s’est magnifiquement soldée grâce à la bienveillance et l’aide inconditionnelle de Mister D. For sure, un ami que je me suis faite pour la vie. Je n’oublierai jamais tout ce qu’il a fait pour moi, une inconnue. Thank you for all beautiful soul….

P.s : J’ai dû dépenser au pied levé plusieurs centaines d’euros qui auraient pu être multipliés par 10 sans la présence, l’aide, la protection rapprochée, les négociations de Mister D, qui m’a traitée comme une princesse, ne m’a pas demandé un seul sou et qui au contraire, a insisté au moins pour assurer de sa propre poche quelques petites dépenses de confort.

La vie c’est rien. Nous naissons tous égaux et mourrons tous pareils, c’est la société qui nous divise.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè