Le mot « Yoyette » rajouté (un peu tard) au Petit Larousse 2017!

Le mot « Yoyette » rajouté (un peu tard) au Petit Larousse 2017!

Tandis que les linguistes Camerounais refusent de la rendre conventionnelle et combattent encore avec virulence mais surtout sans grands espoirs la langue, qui fédérera tous les Kmers, le très célèbre Camfranglais, voici que même le dictionnaire french le plus célèbre du monde, le Larousse, a dit « Aka laissez nous ça! » et s’est rangé du côté de la jeunesse Kmer contemporaine, qui revendique la reconnaissance et le respect de cette langue en devenir.

Comot le 26mai dernier, le Petit Larousse, dernier bébé du célèbre dictionnaire, s’est vu rajouter plus de 150 mots nouveaux. Entre noms de tchop, néologismes et emprunts aux langues étrangères via les nombreuses mutations culturelles que nous observons dans la mondialisation actuelle, le dictionnaire frenchy a eu de quoi se rendre plus intéressant.

En ce qui nous concerne, c’est l’entrée en scène du mot « Yoyette« , came tout droit des rues du Ndolèland qui nous interpelle. Même si (faut pas se mentir), on éprouve un petit sentiment de fierté à ce constat, il n’en demeure pas moins que le Kmer avisé, ayant une maîtrise moyenne du Camfranglais, sait que le mot « Yoyette » est dépassé, révolu et fait désormais très « has been« . De plus, comment peut-on oser séparer une « Yoyette » de son « Yo« , mot dont le premier a été décliné?!

Si le Petit Larousse, dans son édition de 2017 a défini le mot « Yoyette » comme étant « une jeune fille à la mode« , ce qui est très vrai, il faut toutefois reconnaître qu’ils n’ont pas dû beaucoup falla pour se rendre compte que now chez nous today, pour désigner cette caractéristique chez un sujet, on emploiera des termes et expressions tels que:

  • « être fashion« ,
  • « être/avoir du swagg« ,
  • « être prêt« ,
  • « être frais comme le yenda« ,
  • « sapologue« ,
  • « Killer de style« ,
  • « Être clean/propre/nickel« ,
  • et tout récemment « sapé comme jamais« , etc.

Les mots « Yo » et « Yoyette » font désormais référence à une mode de l’époque, durant laquelle les jeunes Kmers étaient fortement influencés par la culture et la mode afro-américaine. Ainsi la mode vestimentaire était au port de bagguy et très longs T-shirts, baskets, casquettes et bandanas étaient également de mise pour les yos; quant aux yoyettes, elles aussi avaient le choix entre copie du style masculin ou port d’accessoires et vêtements calqués sur le modèle des stars de musique des années 90, à l’instar des girls bands telles que les Spice Girls et plus tard les Destiny’s Child. La base de ce style était surtout la mode Hip Hop US.

Pour qu’un mot soit rajouté au dictionnaire, son utilisation doit être fréquente et il doit être used du grand public, c’est-à-dire employé dans les divers du quotidien. Carine Dirac-Marinier, directrice du département Encyclopédies et dictionnaires chez Larousse, affirme même dans une interview accordée à Europe 1, que ledit mot

« doit être amené à rester pour les 30 ans à venir. (…) ce n’est pas pour autant que le Larousse en garde beaucoup. On les observe pendant plusieurs années et on attend qu’ils passent dans l’usage ».

image

Une explication, qui dans notre cas de figure ne cadre pas forcément avec la réalité et dérange un peu quand on sait que Larousse a simplement emprunté la définition d’un mot aussi populaire dans le jargon camerounais de l’époque, au site d’un français, qui en visite touristique au Cameroun, s’efforçait de constituer un dictionnaire du Camfranglais afin d’aider, ceux comme lui qui rencontreraient des difficultés linguistiques de passage au Cameroun. Le petit répertoire constitué a fait un petit tour de la toile, il y a déjà quelques années. Et pourtant, en fallaant un peu plus, Larousse aurait non seulement constaté que ce mot est démodé, mais en plus que son sens est beaucoup plus profond que cette association de quelques mots, et plus encore que sans son « Yo« , la Yoyette n’est rien.

Le Camfranglais n’étant pas encore une langue établie et reconnue, notre patois national est très dynamique et en constante évolution. Les mots volent comme des oiseaux et changent comme la peau du caméléon, tu nangs un peu, le lendemain matin tu es à la gare des non initiés, seul! Que le train de la camfranglisation des mots est déjà parti depuis from! C’est encore une langue frivole et fragile. Des paramètres que Larousse a, semble t’il, omis. Sûrement parce que (laissez notre imagination débordante courir, y a quoi?) c’est un dur pater linguiste Ndoléais, qui pour faire genre, leur a proposé de rajouter ce mot, afin de faire IN et conquérir le lectorat et l’intelligentsia Kmer , reconnue comme l’une des plus dynamiques dans le monde! Eh oui nous excellons dans tout ce que nous faisons! (Modestie quand tu nous tiens!)

La « Yoyette » camerounaise côtoie dans les nouveautés du Petit Larousse 2017, quelques mots et expressions devenus usuels pour nous depuis quelques années, mais qui ne feront leur entrée dans le dictionnaire que now. Nous citerons entre autres:

  • troll /émoticône /wrap  / open source / antisystème
  • flasher /covoiturer / socialiser/ covoiturer/ s’ambiancer / avoir la patate, etc.

Somme toute, c’est déjà pas mal que Larousse, qui célèbre à l’occasion le bicentenaire de son fondateur Pierre Larousse, songe à ouvrir les horizons de la francophonie aux autres peuples et songent à update leur répertoire; mais vraiment même si on est really happy de la ndolètisation du dictionnaire francophone le plus célèbre du monde, abeg next time de bien se renseigner d’abord sur notre langue Usain Bolt avant d’en mettre une comme la « Yoyette » comme ça au carrefour!

___________________
Le dictionnaire est désormais disponible au prix de 29,90€ pour le Petit Larousse 2017 et 45,90€ pour le Grand Larousse 2017

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè