Le MinCom porte plainte aux quotidiens, qui ont publié des informations sur la santé du couple présidentiel!

issa-thiromaLes trois quotidiens privés sont accusés d’atteinte à la déontologie.

Issa Tchiroma Bakary, Ministre camerounais de la communication vient de traîner [en justice] les quotidiens privés  Emergence, Le Messager et Mutations au Conseil National de la Communication (CNC). Les journaux sont accusés d’atteinte à la déontologie pour avoir publié ou repris des papiers [dans] leurs articles sur la santé du chef de l’Etat d’une part, et sur le photomontage sur le site de la présidence de la République, d’autre part.

Le préjudice du journal Emergence selon le ministre de la communication se situe sur la «propagation de fausses nouvelles», pour avoir repris l’article du journal Le Monde sur la santé du couple présidentiel sans pour autant les vérifier avant leur publication.

Le quotidien Mutations quant-à lui a «publié dans son intégralité et sans aucune réserve de sa part, l’article mensonger» du journal français Le Monde. Pour le Mincom, l’acte de Mutations à reprendre l’article de Le Monde est une preuve de «propagation de fausses nouvelles, constituant en tout état de cause une grave atteinte à l’éthique et à la déontologie journalistique».

Les ennuis du quotidien Le Messager viennent du fait qu’il s’est intéressé au photomontage publié sur le site de la présidence de la République. Le Messager avait alors titré «Après avoir déserté…le chef des armées nargue les soldats». Pour le ministee de la communication, «ce titre laisse penser que le président de la République, qui est accusé dans l’article, d’avoir abandonné à leur sort les soldats au front, est le commanditaire du photomontage incriminé».

Au lendemain de la publication du journal Le Monde, le CNC avait mis en garde la presse camerounaise sur la reprise des informations en provenance de ce média français. Le Conseil National de la Communication qui est le gendarme de la presse au Cameroun a convoqué lesdits directeurs de publications et les auteurs des articles à se présenter devant le Conseil national de la Communication (Cnc) le lundi, 20 avril 2015.

Les sanctions vont certainement suivre …

Source: CIN

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè