Focus | Catastrophe de Gouatchié : Déroulement, causes, ndems et leçons

Focus | Catastrophe de Gouatchié :  Déroulement, causes, ndems et leçons

28 octobre 2019 : Les habitants de 11 pioles du quartier Gouatchié IV à Bafoussam sont surpris vers 22h par un glissement de terrain qui emporte leurs habitations et kill plusieurs de leurs occupants.

Nous sommes le lundi 28 octobre 2019 aux environs de 22h dans le quartier Gouatchié à Bafoussam. Alors que de nombreuses familles nang pour la plupart, un glissement de terrain les surprend et kill une grande partie des personnes présentes dans les habitations. Les secours s’organisent en premier par les voisins sur place qui, peu ou pas outillés, move les décombres dans l’espoir de sauver des vies. Dès le lendemain, l’aide publique est présente mais sous-équipée et le résultat donne peu de personnes ayant survécu au glissement. Le bilan officiel selon le Minat fait état de 42 morts composés de 6 hommes, 10 femmes (dont 4 enceintes), 11 garçons et 15 fillettes.

Mais à quoi devons-nous ce drame ? « Les habitations qui se sont effondrées étaient construites au bord de collines dans une zone à risques », a précisé un responsable administratif au quotidien Jeune Afrique. Quand on put à cela les pluies qui faisaient rage, l’on comprend mieux how un tel évènement naturel a pu se produire. Par ailleurs, les populations alentours avaient déjà été prévenues que cette zone était effectivement à risques. D’ailleurs, A la suite de cet évènement le maire de Bafoussam III, Monsieur Daniel Ndefonkou, djossait ceci:

« J’ai sensibilisé les populations en 2016. Je leur ai demandé de déguerpir en leur expliquant que le permis de batir n’était pas autorisé dans cette zone… Il y a également d’autres zones à risque à Kougouo, Tocket,… ».

Une version qui a été confirmée par des rescapés de l’éboulement.

Et comme si cela ne suffisait pas, 8 jours plus tard sis au kwat Ngousso à Yaoundé et, toujours après une forte pluie, une femme a été kill par un glissement de terrain. La dame qui était dans son sommeil tranquille a été cover par l’éboulement et donc asphyxiée. Seule sa piole a été touchée malgré la proximité avec les pioles aux alentours. Toutes sont construites dans un ravin. Il faut dire qu’en bons Ndoléais, nous aussi savons appuyer sur « déranger » en construisant dans des zones pareilles. Bref, les responsabilités sont partagées, Population et administrations doivent être plus vigilantes.

Ceci étant, une solution a été trouvée du côté du gouvernement pour venir en aide à nos frères et sœurs de Gouatchié. En effet, mis à part la tenue d’une réunion de crise convoquée le mercredi 30 octobre 2019 à 14h aux services du gouverneur pour examiner les voies et moyens nécessaires pour faire respecter les prescriptions d’urbanisme et les règles de construction édictées pour cette zone ; il a été alloué par le chef d’Etat une somme de 200 millions de FCFA destinée à help les familles touched par cette tragédie. Autrement dit, les 50 familles endeuillées et 150 autres dont les pioles ont été détruites vont bénéficier de 1 million de FCFA chacune pour se recaser. Somme très importante, surtout quand on know qu’avec 1 million de FCFA on peut construire un duplex au Cameroun. Notons quand même qu’à la date du 11 novembre, soit 14 jours après l’évènement aucune des personnes concernées n’a encore reçu ses dos.

Nos sincères condoléances et beaucoup de courage à toutes les familles durement éprouvées.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè