Comment le Nigeria et le Sénégal ont endigué l’épidémie d’Ebola

Comment le Nigeria et le Sénégal ont endigué l’épidémie d’Ebola

Aucun nouveau cas n’a été déclaré depuis plus de 21 jours au Nigeria comme au Sénégal. La preuve qu’un malade diagnostiqué n’entraîne pas automatiquement une épidémie.

Alors qu’un premier malade de l’Ebola a été diagnostiqué aux Etats-Unis, ce mercredi, deux pays d’Afrique semblent avoir contenu leurs épidémies: le Nigeria et le Sénégal.

Il ne faut pas crier victoire trop vite: les deux pays devront attendre la mi-octobre pour pouvoir déclarer officiellement la fin de l’épidémie. Mais, depuis la fin du mois d’août, aucun nouveau cas n’a été enregistré.

Avec une période de gestation de 21 jours, il est de moins en moins probable que de nouvelles personnes soient infectées dans ces deux pays. Dans les deux cas, l’épidémie a pu être maîtrisée grâce à une action rapide et un suivi précis des personnes ayant eu des contacts avec des malades.

L’épidémie nigériane, un exemple pour les Etats-Unis?
Quand un malade américano-libérien a été diagnostiqué à Lagos, le Nigeria a frôlé la catastrophe. La plus grande ville du pays compte plus de 15 millions d’habitants, et brasse de nombreux visiteurs, venus du monde entier pour y faire du commerce.

En tout, seules vingt personnes ont été touchées par l’épidémie Ebola, et l’épidémie a été contenue dans Lagos et une plus petite ville, Port Harcourt. Pour le site d’information Vox, cette gestion de la crise est « un exemple pour les Etats-Unis ».

« Pour ceux qui disent qu’il n’y a plus d’espoir, [l’exemple nigérian] est un antidote: l’Ebola peut être contrôlé« , a déclaré un responsable du Centre Américain pour le Contrôle des Epidémies, le CDC, au New York Times.

Alors que les 20 malades nigériens sont morts ou rétablis, le personnel soignant local a gardé un œil sur près de 900 personnes ayant été en contact avec eux. En tout, ils auraient rendu plus de 18.500 visites, selon le quotidien américain. Le Nigeria a bénéficié de médecins épidémiologistes, formés par le CDC et la fondation Bill & Miranda Gates, qui étaient déjà sur place pour combattre une épidémie de polio.

Le Sénégal a soigné son seul malade
Si le Nigeria est assez éloigné de la source du virus, le Sénégal partage une frontière avec la Guinée. Mais là aussi, quand un étudiant guinéen a été diagnostiqué avec l’Ebola, l’Etat a à priori réussi à empêcher la propagation.

« Nous avons mis en œuvre un dispositif de riposte, fondé sur une prise en charge immédiate de tout cas suspect. De même, le Sénégal s’attache à renforcer son dispositif sanitaire et à faire bon usage des moyens de communication« , a expliqué le président sénégalais.

Source: Cameroon Tribune

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè