Vidéo | Serey Dié, le zappeur de « Diplôme » et père du muna de Josey se confie… enfin !

Vidéo | Serey Dié, le zappeur de « Diplôme » et père du muna de Josey se confie… enfin !

Intrigues, spéculations, rumeurs, kongossa, cancans ont accompagné la toute première grossesse de la charmante chanteuse ivoirienne, Josey. Fans et détracteurs se sont lancés dans une chasse au ndemeur de « Diplôme ». La chanteuse et le footballeur indexés ont tous les 2 parfois réagi aux attaques, sans jamais laisser échapper le mot, mais bien en se gardant d’avouer leur forfait.

En bons ivoiriens, à coups de clashs et coups de gueule, les 2 adultérins se sont défendus mordicus de on-ne-sait-trop-quoi finalement… Le 20 juin dernier, laissant croire qu’il serait animé par un certain sentiment de culpabilité vis-à-vis de ses 2 ngas « publiques » (oui oui pas officielles, mais publiques), Serey Dié, l’international ivoirien, s’est fendu en excuses dans une vidéo postée sur Youtube, longue de 30 min. Mais en réalité, il semble qu’une de ses maladresses ne lui ait pas laissé le choix de faire ces aveux: ce dernier aurait, au calme, take le téléphone de sa maîtresse, Josey, et aurait publié une vidéo sur le compte Snapchat de celle-ci pour brandir son butin (femme et enfant) avec fierté. Erreur for Mboutoukou na ndamé for ndos! En 2017, sur les RS? En un temps, 2 mouvements, le divers était dehors…

Obligé de se rendre, le footballeur entreprendra de faire son méa culpa en vidéo. En 30 min, le footballeur aura passé une bonne partie de son time à envoyer bouler les aigris et kpakpateurs arguant que « tromper sa femme » ne serait pas un drame, mais plutôt ordinaire. Le gars est allé jusqu’à vex sur les gars qui lui jettent la première pierre en leur askant qui n’a jamais do ça !? Selon son topo, tous les joes papillonnent de gauche à droite et puis quoi ?

On aura tout de même retenu un Serey Dié, qui semblait affecté par tout le mal qui a fait à sa femme, préférant l’appeler tout au long de sa diatribe « la mère de ses enfants ». Le gars n’a pas cessé de beg sa go et lui demander pardon, à elle et à toute sa famille pour l’humiliation subie par sa faute. De temps à autre, il semblait se rappeler que Josey, elle aussi faisait les frais de cette aventure malheureuse (à la fin heureuse), et lui demandait à elle aussi pardon.

Serey Dié prendra la peine d’expliquer au public, que Josey, elle aussi est une victime de sa malhonnêteté. Le footeux avouera que Josey ne knowait pas qu’il était en couple en se lançant dans cette aventure et qu’une fois enceinte, il fut trop tard pour faire marche arrière. Le fruit de leur galipettes aura été, en quelque sorte, une surprise. Ce n’est pourtant pas ce que disait la chanteuse dans sa lettre publique à son fils, après la naissance de ce dernier. Elle disait encore, je cite :

« Je veux que tu sache[s] mon bébé, que quelque soit ce qui arrivera, tu n’as pas été une erreur, et tu n’as pas été indésiré. Tu es issu d’un amour… »

Le divers le plus croustillant dans la story, fut d’apprendre qu’au début de leur idylle, Josey autant que lui, était en couple. Au bout d’un moment, lasse de jonglages, la belle aurait décidé de porter son choix sur le footballeur malhonnête. Elle lui aurait confié à ce sujet, qu’elle se sentait bien avec lui… genre l’amoureuse quoi ! (Merci pour la précision qui tue Serey Dié)

Anyway, même si pour avoir la bonne info, on est obligé de se taper 30 minutes de diatribes inutiles, now on maîtrise enfin la vérité et l’identité de l’auteur du crime ; celui qui aura fait spéculer le peuple et fait accuser ses confrères. On se réjouira pour leur trio (qui semble pour le moment profiter à la chanteuse), qu’ils aient une fin heureuse, mais aussi et surtout, on retiendra qu’il ne faut jamais simplifier le kongossa, car il semble qu’en effet, il n’y ait jamais de fumée sans feu…

…………………………….
Nos derniers articles sur « Josey »:

Share!Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on Tumblr0Share on Reddit0Share on StumbleUpon0Email this to someone

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè