Paul Biya débloque 1 Milliard pour les sinistrés d’ESEKA

Paul Biya débloque 1 Milliard pour les sinistrés d’ESEKA

Plus de 7 mois après la catastrophe ferroviaire qui a plongé le pays dans un état de profonde tristesse, la commission d’enquête mise en place par le président de la république himself afin de déterminer les responsables de cette catastrophe, qui aurait apparemment pu être evitée, vient enfin de dévoiler le verdict tant attendu.

Suite « au refus de prise en considération, par la hiérarchie de CAMRAIL, des réserves émises par le conducteur du train du fait des anomalies et défaillances précitées« , le rapport déclare Camrail totalement responsable de cet accident. Afin de calmer le cœur des victimes et les aider à surmonter cette épreuve difficile, le Nkunkuma a mis à la disposition de ces derniers la somme d’un milliard de FCFA. Ce montant s’ajoutera donc aux un bâton promis aux sinistrés par Bollore, maison mère de Camrail, quelques semaines après la catastrophe .

 camrail

Les points essentiels à retenir de ce rapport sont:

  • l’érection d’une stèle du souvenir à Eseka pour la commémoration de cette tragédie
  • l’audit de la convention de concession signée le 19 janvier 1999 entre l’Etat du Cameroun et la société CAMRAIL, et des deux avenants conclus en 2005 et en 2008.
  • l’ouverture de discussions entre les partenaires au sein de CAMRAIL pour une plus grande présence de l’Etat dans ladite société et une meilleure prise en compte des préoccupations sociales , notamment l’activité de transport voyageur.
  • la création, à brève échéance, de la société de gestion du patrimoine du chemin de fer, prévue dans ladite Convention, qui sera chargée de l’entretien du réseau ferré, ainsi que des projets de modernisation et d’extension de la voie ferrée; · la prise des sanctions appropriées à l’encontre des responsables dont l’implication dans l’accident est reconnue dans le rapport d’enquête.
  • la transmission à la justice du rapport d’enquête, pour qu’elle en tire toutes les conséquences de droit.

Veuillez retrouver toutes les informations en cliquant sur Decret

decret2 decret1

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè