Martin Camus MIMB demande « On ne vous a pas laissé ? »

Martin Camus MIMB demande « On ne vous a pas laissé ? »

C’est une histoire d’amour entre un journaliste et la culture musicale de son 237 natal.

Oui on peut le dire avec fierté, la musique Kmer va bien. Les rythmes ndoléais sonnent et font danser dans nos discos mais aussi hors du triangle national et même hors de l’Afrique.

A travers un texte style poème, publié sur son compte Facebook, le journaliste Martin Camus MIMB prouve à ceux qui en doutaient encore que la jeune génération sait aussi faire de belles choses quand il s’agit de la musique.

Quand je me lève chaque matin et que j’entends FRANKO dire « ON NE S’ASSOIT PAS », je suis fier d’appartenir à cette génération qui bouge PARTOUT avec MR LEO et qui ne rêve pas de faire uniquement au 237 les « BAD THINGS » prescrites mais aussi proscrites par un TENOR de la musique urbaine. Je suis CALÉ dans le pays de DAPHNÉ et chaque jour, je lui crie mon amour ADORE YOU ADORE YOU…parce-que c’est moi le KING KONG…N’est-ce pas STANLEY ENOH? Et que si par extraordinaire j’ai faim dans ce pays si riche, j’irai débusquer cette MARMITE DE KONDRÈ que MAALHOX cache sous le lit…mais je n’oublierai pas de souffler à l’oreille de Mado Mimb TOI ET MOI POUR L’ÉTERNITÉ, une vieille tchatche que mon Mbombo Martino Ngalle enseigne à la perfection, sinon elle va s’écrier AH GARÇONS ! parce-que sa coépouse Flavy Nonoflavy lui donne parfois des mauvais conseils. Vraiment KROTAL demande lui que NA YAH. ..sinon je sors une GROMOLOGIE que même KOPPO ne va pas YAH parce-que je peux tarabiscoter les bêtises…moi je demande seulement ON NE VOUS A PAS LAISSÉ ? Bonne journée !

Alors qui veut encore douter ?

 

Share!Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on Tumblr0Share on Reddit0Share on StumbleUpon0Email this to someone

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè