Maroua | Nouvel attentat kamikaze et attaque repoussée de Boko haram

Maroua | Nouvel attentat kamikaze et attaque repoussée de Boko haram

Une fois de plus le Ndolèland a été touché, et une fois de plus les barbares de Boko Haram sont passés par une jeune fille pour massacrer des innocents.

La scène macabre s’est passée en début de soirée le Samedi 25 juillet 2015. Une forte explosion avait été entendue une nouvelle fois dans la ville de Maroua dans le quartier « Pont Vert ». Une jeune fille mineure venait de se faire exploser près du bar « Boucan », bar très fréquenté par les populations de la zone. Bilan de ce troisième attentat kamikaze à la bombe sur le sol camerounais : une vingtaine de morts et environ 63 blessés.

kamikaze maroua

Dans les zones régulièrement touchées par les attaques de Boko Haram, des mesures préventives ont été prises par les autorités. La circulation en moto avait déjà été interdite car c’était le moyen de transport favori des terroristes, et depuis ce weekend les bars, les commerces et les marchés devront désormais être fermés au plus tard à 18h.

Hier le journal l’œil du sahel annonçait une attaque de Boko Haram sur Afadé dans le Logone et Chari, attaque que notre vaillante armée a réussi à repousser. Bilan provisoire de cette attaque : brigade de gendarmerie incendiée, un mort et quatre motos emportées.

Le mois de juillet est un mois noir pour les Ndoléais. Les camerounais vivant au pays ou pas soufrent, mais l’heure n’est pas à la panique, les Camers savent se montrer solidaires face à l’ennemi.

aurelien chedjou maroua

Pit baccardi maroua

La télévision panafricaine annonçait hier un acte de bravoure des populations du nord. Trois personnes auraient été interceptés alors qu’elles s’apprêtaient à faire exploser les services du gouverneur de la région.

afrique media

Le pays est en guerre, et le peuple camerounais est de tout cœur avec son armée qui est au front. Dans ce sens, Martin Mbarga Nguele, le Délégué général à la sureté nationale (Dgsn) demande à tous les camerounais d’intégrer le concept de défense populaire. Il s’agit ici d’être un peu plus vigilant, et de collaborer avec les forces de sécurité et de défense en dénonçant de manière spontanée tous comportements suspects ainsi que toute attitude étranger autour d’eux.

 

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè