Drame : Un navire de l’armée Kmer chavire. Une trentaine de militaires du BIR disparus

Drame : Un navire de l’armée Kmer chavire.  Une trentaine de militaires du BIR disparus

Alors que les belles nouvelles se font rares au Ndolèland, une autre douloureuse vient se rajouter à ce qui devient au fil du temps notre triste quotidien.

Dimanche 16 juillet 2017, peu avant 6h du matin, un navire de l’armée camerounaise transportant  37 militaires du BIR (Brigade d’Intervention Rapide) et du matériel destiné à la construction d’un quai sur une base militaire de Bakassi*, chavirera dans nos eaux territoriales.

En effet, le bâteau du BIR, parti de Douala, se rendait à Bakassi dans la région du Sud-Ouest et à la frontière avec le Nigéria. C’est entre Limbé et Bakassi qu’aura lieu le drame, dont les causes restent encore inconnues. Selon les first infos, 3 éléments du BIR ont pu être repêchés mais les 34 autres sont portés disparus. L’armée a assuré poursuivre les recherches pour les retrouver.

Un véritable drame pour le Ndolèland, dont on connaît la force de frappe de cette unité d’élite qu’est le BIR. Celle même qui, en première ligne, fight Boko Haram dans l’Extrême–Nord et aura largement contribué à ramener de l’ordre sur la péninsule de Bakassi, qui a longtemps été un violent champ de bataille entre le Ndolèland et le Naijaland.

De lourdes pertes pour le Cameroun et une vive douleur pour les familles concernées. Nous continuons d’espérer que ces valeureux soldats pourront être retrouvés sains et sauf…

Consulter la liste des passagers à bord du navire, qui a chaviré: Liste Passagers navire BIR_Lwn Mag

……….
*Bakassi est l’extension de la péninsule de Calabar dans le golfe de Guinée. Ce territoire de 1 000 km² situé à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun a fait l’objet d’un sérieux contentieux entre les deux pays. Le 14 août 2017, cela fera quatre ans que le Cameroun a pris la pleine possession de la péninsule, proche du delta du Niger. Celle-ci est restée sous administration transitoire dès l’accord du 14 août 2008, par lequel le Nigeria avait formellement remis le territoire aux autorités camerounaises, après quinze ans de conflits frontaliers.

Credit Photo à la Une: AFP

 

Share!Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on Tumblr0Share on Reddit0Share on StumbleUpon0Email this to someone

un commentaire

  1. Lionel Spirit
    27 juillet 2017 at 15 03 05 07057 Répondre

    Que la terre de nos ancêtres leurs soit légère.

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè