CDM 2018 | Nicolas Batum : « Les gens qui disent  » bravo Africa pour votre victoire  » allez tous bien vous faire foutre! »

CDM 2018 | Nicolas Batum : « Les gens qui disent  » bravo Africa pour votre victoire  » allez tous bien vous faire foutre! »

Le Basketteur frenchy métis, de père Kmer et de mère blanche française à tenu à remettre les pendules à l’heure pour tous ceux qui se sont excités devant le succès de l’équipe de France à la Coupe du Monde 2018 en Russie. Batum n’est pas go par 4 chemins pour demander aux aigris d’arrêter de croire en une victoire de l’Afrique par procuration! Les Bleus sont fronçais, la victoire est fronçaise et seule la France est Championne du Monde de football 2018 (avec désormais 2 étoiles svp!).

Tant il est vrai que depuis le sacre de la France le 15 juillet dernier, des millions de voix se sont levées pour crier à une victoire de l’Afrique, autant le coup de gueule de Nicolas Batum est lourd de sens et porteur d’un message on-ne-peut-plus-clair. Un message qu’avait d’ailleurs subtilement déjà passé son confrère joueur de l’EDF, Benjamin Mendy, via un tweet sur son compte en réponse aux nombreux montages qui circulaient sur la toile, réattribuant leurs origines à tous les joueurs noirs et métis de l’EDF. Ceci avec une volonté manifeste d’attribuer cette victoire à l’Afrique, qui compte tout de même 14 éléments au total dans cette équipe!

Mais le tour-ci, Nicolas Batum, visiblement agacé par ces revendications qui sont allées jusqu’à devenir un sujet de lap pour les autres européens et américains, vraisemblablement jaloux du succès de la France, a décidé de tcha le taureau par les cornes pour défendre sa mère patrie, mais avec une force! (Et en version française et anglaise svp, on sait jamais :/)

L’ailier arrière des Hornets de Charlotte aux States a fait très fort! La véhémence de ses propos n’aura servi qu’à déclencher un clash intergalactique entre Africains, Français et sympathisants de la France. Bien que le fond de son message ait un sens, la forme, elle, laisse vraiment à désirer… En plus sur les Z’internets! Batum, le Français a t’il take le time de flex avant de faire un tel post?

Anyway, le mal étant fait, pendant que ses « supporters » pour la plupart frenchies (d’origine et de Kaolo) approuvaient avec force ses propos, profitant de la pluie pour mòtò dans le torrent, les Africains et les Kmers en particulier lui ont sévèrement remis les idées en place. Vous avez douté? Pour rappel: Les Kmers waka toujours avec le timbre. (Influence bassa oblige Krkrkrkkr)
Le tour-ci même les morceaux choisis de Twitter ne pouvaient pas suffire massa! C’était la foire au « Va-te-faire-foutrage »! Un vrai carnage, allant dans tous les sens, chacun lui remontant les bretelles à sa sauce:

  • Batum a eu droit au rappel du fait qu’aucun Frenchy ne se call « BATUM » et même qu’à l’occasion, il devrait change son ADN.
  • Beaucoup lui ont rappelé que n’est pas Kmer qui veut, mais qui peut.
  • Mais encore, que qu’il le veuille ou pas, il est Kmer pour nous, car le sang du Lion coule dans ses veines; il peut sing la marseillaise now, le jour-où on va le ndem, nos portes lui seront toujours open.
  • Sans bien évidemment oublier de l’inviter à accompagner tous ceux qui persistent à croire en une victoire de l’Afrique, là où il les a send! Ddl
  • D’autres encore, plus posés, ont regretté qu’il renie ses origines africaines, même s’il a bien le droit de clamer son identité française. Ils ont tenu à lui rappeler le sort très souvent réservé aux binationaux en France en cas de défaite: on cesse d’être « Français », mais on devient « Français d’origine… »
  • Certains en ont aussi profité pour parler des conditions de vie réservées aux Français d’origines étrangères en France, soulignant qu’il serait bien que tout Français soit reconnu comme tel et pas seulement quand ça les arrange (dans le sport par exemple).
  • Il lui a aussi été rappelé le sort de l’humoriste métis Dieudonné Mballa, qui était came falla la bénédiction des ancêtres au Cameroun quand ça avait cuit sur lui en France; tout en lui souhaitant de ne jamais connaître un tel sort, bien sûr!
  • Certains lui ont ask où ça le piquait que la victoire de la France soit assimilée à celle de l’Afrique.
  • Ou encore pourquoi today, ça les tchop qu’on rappelle leurs origines alors qu’en 98, tout le monde gérait oklm le « Black-Blanc-Beur » de l’EDF?
  • On lui a aussi ask où il était caché quand en 2010, on parlait d’imposer des quotas de binationaux en EDF?
  • D’autres encore plus vex, l’ont prier de stay aux States avec ses millions, car selon eux, Batum ignore la réalité française au quotidien.
  • Toujours très vex, on lui a ask où ça le gratte si l’immigration a permis à la France de win la CDM2018? Car toute façon, après tout ceci, les noirs recommenceront à subir les sévisses des niès frenchies (Cf. cas Théo, Traoré et bien d’autres)
  • D’aucuns lui ont encore rappelé que s’il est frenchy today, c’est bien parce que son pater a été obligé de run de son pays d’origine, résultante de ce qu’on know tous.
  • Et puis il y a ceux, qui lui ont ask vraiment pourquoi ça le tchop autant, quand on sait que Zidane a toujours été fièrement et ouvertement soutenu par les Algériens?
  • Pour finir, il y a les trancheurs, qui lui ont dit qu’il fait bien de stay Frenchy parce que le Kmer n’a pas besoin de personne comme lui. Il lui a été rappelé que nous avons le meilleur sportif du monde et de tous les temps, le grand 9, Samuel Eto’o et même en Basketball, nous avons Luc Mbah A Moute et Joel Embiid pour ne citer que ceux-là…

En même temps, si les Africains et Kmers sont en droit de se vex après une telle sortie, il n’en demeure pas moins que Nicolas Batum est, même d’origine, à 50% français. Il est vrai aussi qu’être français (ou toute autre nationalité) c’est avant tout avoir une culture et des valeurs communes à un groupe. Il est aussi vrai que pôpô, cette histoire fait penser à un macabo qui peine à descendre hein, parce que quand la même EDF lost, personne ne cherche l’Afrique là-dedans hein, c’est bien une équipe fronçaise qui perd hein…

En conclusion, il faut respecter les opinions et les choix des uns et des autres. Blanc, rouge, jaune, noir, si quelqu’un se sent français plus qu’autre chose, ça nous gratte où? Si l’équipe de France est riche de sa diversité, c’est tant mieux pour elle non? Laissons la France gérer ses bails! Sous un autre ton, il serait vraiment temps que les Africains work à leurs propres victoires au lieu de s’approprier celles des autres par procuration. Alors M. Batum, oui vous avez raison, vous êtes français et fier de l’être et nous nous réjouissons pour vous, toutefois, vous portez encore notre nom, affirmez encore avoir nos origines, restez encore attaché à notre pays puisque vous y avez encore des intérêts (famille, œuvres caritatives, etc.), mais sachez que désormais, nous savons et respectons votre choix et vous souhaitons de vous y tenir.
Après avoir été lavé, amidonné et repassé, Nicolas Batum a voulu rectifier son faux-pas, mais trop tard…

 

 

 

 

 

 

 

P.s: Au Cameroun, la double nationalité n’est pas permise M. Batum, vous ne pouvez donc être franco-camerounais. Avec un tel langage, Français tout court vous sied mieux. Chez nous, les mots sont sacrés et le respect, une vertu.

Credit Photo Une: AFP/Emmanuel DUNAND

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè