Avec l’AIMS, Google et Facebook lancent un Master en Intelligence Artificielle (IA) en Afrique

Avec l’AIMS, Google et Facebook lancent un Master en Intelligence Artificielle (IA) en Afrique

Accompagné par Facebook et Google le sénégalais Moustapha Cissé lance un master en intelligence artificielle avec l’African Institute for Mathematical Sciences (AIMS) de Kigali. Les cours débuteront en septembre.

Dr Moustapha Cissé, connu comme étant le Directeur du centre d’intelligence artificielle de Google en Afrique, fondateur de ce Master et professeur en IA, explique que : « Nous avons baptisé ce master machine intelligence car nous estimons qu’il n’y a pas réellement d’intelligence artificielle. Nous dispensons un enseignement technique et ses applications possible dans la société », détaille le chercheur avant de poursuivre que « les sélections se font sur dossiers. Nous examinons les résultats aux formations précédentes, la lettre de motivation, celle de recommandation et rencontrons les candidats lors d’entretiens d’évaluation », donnant ainsi plus de détails sur la procédure de sélection des 30 à 35 étudiants qui auront le privilège de former la première génération à obtenir ce prestigieux Master. Les profils scientifiques, diplômés en informatique, en mathématiques ou encore en ingénierie électrique seront examinés en priorité.

La formation se fera en un an, avec une partie théorique dans le campus de l’AIMS de Kigali et une partie pratique sous forme de stages de plusieurs mois en recherche aboutissant à la rédaction d’un mémoire. « À la sortie, ils auront le choix de poursuivre un doctorat ou de travailler comme ingénieur de recherche dans de grandes sociétés ou des organismes publics. Ils auront en tout cas les mêmes opportunités que des étudiants issus des plus grandes universités américaines ou européennes », assure celui qui veut faire de ce cursus « le meilleur Master en intelligence artificielle au monde ».

Les cours seront dispensés par des experts du domaine issus notamment d’institutions africaines, mais aussi des experts venant d’ailleurs comme le français Yann LeCun, ex-patron de Moustapha, pionnier de l’apprentissage profond et scientifique en chef de l’intelligence artificielle chez Facebook. Ou encore la canadienne Joëlle Pineau, directrice du laboratoire en intelligence artificielle de Facebook à Montréal; Marc Diesenroth enseignant à l’Imperial College de Londres ou  Jean-Philippe Vert, professeur à l’École normale supérieure. « Il n’existe pas d’université dans le monde qui [réunisse] à ce point les meilleurs chercheurs dans leurs domaines », se vante un peu le Dr Cissé.

L’IA qui consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle, serait peut-être la nouvelle technologie révolutionnaire et avec cette initiative l’Afrique ne devrait pas prendre un très grand retard.

Partager cet article :

un commentaire

  1. Sylvain
    2 août 2018 at 18 06 29 08298 Répondre

    Je suis très intéressé de la formation dont vous voulez organisé, celle de master en intelligence artificielle, je veux prendre l’inscription. Comment dois je procéder. Je suis un congolais de la république démocratique du Congo, porteur d’un diplôme de bac +5 en génie électrique.

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè