A lire | « République du piment », le dernier ouvrage de Félix Mbetbo, vaut le coup d’œil!

A lire | « République du piment », le dernier ouvrage de Félix Mbetbo, vaut le coup d’œil!

Après avoir publié en 2015 l’ouvrage « Le philosophe et le numérique » en collaboration avec le professeur Njoh Mouellé aux éditions Proximité, le jeune auteur Félix Mbetbo revient avec un deuxième ouvrage au titre assez provocateur.

« République du piment » : chroniques épicées d’une société qui se cherche… a été rendu public le 08 mars 2017. Dans ce livre de 115 pages, l’auteur évoque le sujet du « piment » qu’il pose désormais comme un « concept ». Un mot qui selon lui, est devenu un mot clé dans la société camerounaise, un mot de passe, un mot passe-partout. A partir des multiples analyses, des faits historiques étudiés, et des phénomènes sociaux étudiés, l’auteur essaie de démontrer que nous vivons ou alors cheminons vers une république du piment. IMG_7886Un espace dans lequel la devise devient le « manger », le « boire » et le « faire ». Régie donc par la « politique du ventre » et par ce que Achille Mbembe nomme de « pouvoir phallique » avec la verge en érection comme effigie. Une société d’hommes toujours pressés de jouir face à une caste de femmes prises pour choses, pour animaux, et comme des biens à posséder et à utiliser à souhait. Une société où on donne plus de crédit au corps, à sa beauté, sa rentabilité plutôt qu’à l’esprit et sa culture. Seul gage de la sortie de l’auberge. Pour en savoir plus, il faut juste rester attentif au style de musique qui anime nos journées et des artistes qui sont plébiscités. Ces auteurs compositeurs des hymnes au « piment ».

Pour plus d’infos, rejoignez le groupe Facebook: République du piment (le livre)

Partager cet article :

un commentaire

  1. habiba hamidou
    9 août 2017 at 22 10 41 08418 Répondre

    Certes, l on n peut s en caparer d faire 2 ptits parts chemins sans que l terme piment ne soit entendu… Les artistes employant ce terme peuvent ils de même n pas parler ou faire allusion à ce ki cité ci haut… Cool l ouvrage g le kiff a mort…

Laisser un commentaire

Autres Articles Ndolè